jeudi 26 avril 2018

Disparition insolite

Voilà deux jours que les commentaires ont disparu sous mes articles. Il ne reste que le nom du commentateur/trice, mais aucune trace de son message.

Par contre, si je vais dans mon tableau de bord, ils sont tous là, bien alignés.

Qui aurait une idée à me communiquer afin que les commentaires retrouvent leur place sous mes posts ?

PS : Vous pouvez répondre dans les commentaires, j'irai les lire dans mes pages privées...

mercredi 25 avril 2018

Que faut-il en penser ?

Après que la voiture se soit arrêtée à ma hauteur en bloquant la circulation et que le chauffeur m'ait proposé de me ramener chez moi, je me suis dit que j'étais encore désirable...

...

A moins qu'il ait eu pitié de mon âge...

...

Ou alors que le printemps a eu des effets percutants sur lui !

mardi 24 avril 2018

L'encouragement est essentiel

A la fin du cours de flûte :

- Alors Alphonsine, tu travailles tes pièces de jazz avec l'accompagnement ?
- Oui, avec l'enregistrement complet, batterie et flûte. Mais figure-toi que le flûtiste a parfois du retard.
- Le flûtiste a du retard ?
- Oui, dit comme ça, ça me donne l'impression d'être meilleure que lui, et ça me fait du bien !


dimanche 22 avril 2018

Le marathon qui me sied

J'ai découvert le marathon que j'aimerais faire : arpenter les 42 kilomètres linéaires d'étagères de la Bibliothèque Cantonale Universitaire de Fribourg. Lorsque j'ai saisi l'occasion de "la bibliothèque en fête" pour aller revoir les entrailles de cet antre, mon coeur a battu devant les livres joliment rangés, leur classement réservé aux initiés, et surtout, devant tout le potentiel de lecture que j'avais devant moi.

Dorénavant, lorsqu'on me parlera de marathon, je ne penserai qu'à ces métrages de bonheur potentiel qui se cachent dans les profondeurs du sol fribourgeois.


jeudi 19 avril 2018

Après le cours de flûte

- Alors maman, dit Anatole, as-tu aimé ton cours de flûte ?
- Bof, non, ou plutôt oui, beaucoup... ... ... Non, je ne l'ai pas aimé parce que mon prof a pointé du doigt mes deux défauts les plus graves, et ce n'est jamais agréable de se voir pointer des défauts. Oui parce que nous les avons travaillés et que j'ai des trucs pour tenter de les voir disparaître. 

Règle numéro 1 : Ne jamais faire l'apprentissage d'un instrument de musique seul, sous peine d'avoir des défauts tellement lourds qu'il est difficile de s'en débarrasser. 

Règle numéro 2 : Si on ignore la règle numéro 1 et qu'on passe outre ce bon conseil, il faut être doté d'une patience et d'une persistance hors norme pour persévérer.