Des nœuds dans mon fil

samedi 30 juin 2012

Réunion de bloggueuses

Au départ, un petit groupe d'Alsaciennes qui ont fait connaissance grâce à une réunion marmiton : Sissi, Fabo, Sécotine et Alphonsine.

Ensuite, Sécotine a ouvert son blog, a rencontré des bloggueuses alsaciennes. Elles ont sympathisé, et c'est tout naturellement que les deux groupes se sont fondus l'un dans l'autre  avec l'arrivée de : Elo, Annick, Aurélie et Manue.

Avant de déménager, Sécotine a voulu réunir une dernière fois ses amies pour un "vide-cuisine". Le principe est simple : Sécotine, pour ne pas encombrer les cartons de déménagement, a fait une pile des objets qui ne lui servent plus, et nous a proposé de piocher en fonction de nos envies et de nos besoins. Mais avant ce petit moment de plaisir qui consiste à se laisser tenter, nous avons partagé un déjeuner fantaisiste. Chacune a ramené de quoi garnir la table. Au final, comme toujours, les plats sont très équilibrés, et nous goûtons de tout en nous régalant et en papotant... de cuisine !

Au menu : 

Salade concombre-melon-olives noires

Salade carottes-betteraves crues

Cannelés salés

Baguette de pain farcie

Ail confit

Tortilla

Cuir de fraises roulé



Glace à la framboise et glace aux groseilles

Calissons

Moelleux au chocolat

Pasteis de Nata

Tartelettes aux fruits

Petites cuillers sablées


Mini-cakes aux oranges confites

vendredi 29 juin 2012

Le stress est tombé brutalement

Le stress est tombé brutalement, mais il a été remplacé par la fatigue... 

Fatigue de l'année scolaire,
Fatigue de 5 semaines de travail chez un pépiniériste pour l'une,
Fatigue d'une matinée dans les vignes sous 32°C pour deux autres,
Fatigue de la dernière épreuve de ce matin,
Fatigue du contre-coup du stress des examens pour tous.

... et puis par l'excitation

Excitation d'une belle journée projetée demain,
Excitation de la soirée à venir : l'orchestre de chambre de l'école de musique viendra fêter la fin de l'année chez nous autour d'une soirée "tartes flambées". Nous serons une quarantaines de personnes.
Excitation des vacances enfin là. 
Excitation du camp qui approche.

Au milieu de cette ambiance survoltée, Alphonsine essaye de garder le cap, et n'oublie pas que d'ici 10 jours, elle sera en vacances pour une dizaine de jours : toute seule, sans enfant, juste avec son mari au retour de son travail. Ce seront ses premières vacances depuis 20 ans !!!


dimanche 24 juin 2012

Tout est arrangé

Ce message est destiné aux mamans de garçons. Les autres peuvent le lire, mais elles ne sont pas concernées. Elles n'imaginent d'ailleurs pas du tout quelle vie nous pouvons vivre, particulièrement à certains endroits bien ciblés.

La paroi de ma machine à laver a même rouillé ! Je ne l'ai pas pleurée lorsqu'elle a rendu l'âme, tellement j'en étais dégoûtée. Mais je me suis jurée que plus jamais il n'arriverait pareille vilénie à une de mes machines. C'est pourquoi, j'ai appliqué sur le côté de ma toute nouvelle machine un morceau du plastique d'emballage. Pour le coup, ce sont mes enfants, particulièrement les filles qui se sont alarmées devant tant d'horreur (les garçons ont préféré quant à eux rester coi et ils se sont fait discrets). 

Une amie placée devant le dilemme a sauvé les deux camps de la situation "Et si tu achetais un morceau de toile cirée ? Il y en a de bien rigolotes actuellement !" Cette amie est géniale, elle est bourrée de bonnes idées.

Et c'est ainsi que les Smarties ont eu droit de cité dans notre salle de bain !



vendredi 22 juin 2012

Révisions du bac (bis)

Autre enfant, autre méthode... Les révisions se suivent et ne se ressemblent pas. (pour la méthode d'Albert, voir ICI)


Amélie a fait une petite annonce à toute la famille, et pour être certaine d'avoir été bien comprise, elle a écris un post-it :






jeudi 21 juin 2012

Aide précieuse

Armand, du haut de ses 10 ans, a eu envie de rendre service à sa maman en repassant à sa place. Il s'est attaqué à la pile de serviettes de table, ainsi qu'aux mouchoirs.

J'ai été très reconnaissante de son beau travail. 




mercredi 20 juin 2012

J'ai été enfermée dans un magasin

Hier après-midi, j'ai été enfermée dans un magasin.


Je suis entrée, j'ai salué la propriétaire qui m'a répondu, je me suis faufilée dans les allées, et j'ai entendu la porte se fermer à clef...


Drôle d'impression...


Un quart plus tard, elle est revenue, et elle est devenue toute drôle en me voyant dans le magasin. Elle avait oublié qu'elle m'avait vue entrer, et était aller échanger une information importante avec la commerçante voisine.


J'étais sur le point de téléphoner à l'orthophoniste d'Armand pour lui dire que je ne pourrai  le rechercher...



mardi 19 juin 2012

Examens en masse

Nous sommes entrés dans la phase difficile des examens.

Contrairement aux mères de mon entourage, je ne stresse pas, je ne passe pas mon bac en dormant, je ne me perce pas d'ulcère. Par contre, je subis de plein fouet le stress de toute la famille.

Monsieur Alphonse passe un examen demain.

Armance attend ses résultats.
Albert passe le bac.
Amélie passe le bac français.
Ambroise passe le brevet.
Arthur attend de passer des examens pour entrer en quatrième après cinq années d'école à la maison

Et le pauvre Armand ne sait plus où donner de la tête en sentant l'énergie sourde qui émane de chaque membre de la famille.

Alphonsine est autant à plaindre. Je prends de la distance, je me réfugie dans mes activités, j'ai décrété des vacances anticipées pour Armand qui suit également l'instruction en famille, et je me consacre à tous, je les écoute me raconter leurs peurs, leurs espérances de sujets, ...

Une chose est sûre : je ne stresse pas, c'est bien inutile, tout le monde s'en charge !

dimanche 17 juin 2012

Le pique-nique inoubliable d'Amélie

Amélie devait partir au Lycée avec un pique-nique, sa classe ayant projeté une sortie pédagogique sur le thème des cailloux.

Je lui ai proposé de prendre du jambon dans le frigo, du fromage, du concombre, des chips et de passer acheter une demie baguette pour parfaire son pique-nique.

Elle a procédé exactement comme je le lui ai suggéré. Lorsqu'est arrivé le moment tant attendu de passer "à table", elle sort de son sac un paquet de chips, une gourde d'eau, et une demie baguette.

C'était un peu frugal...


samedi 16 juin 2012

Révisions du bac

Le bac approche, les révisions s'intensifient. J'ai définitivement abandonné l'idée d'inculquer à Albert les règles de base pour un travail efficace. Il ne supporte pas de travailler assis à son bureau. La version simiesque lui est plus appropriée :




vendredi 15 juin 2012

L'endroit est à l'envers

Parfois l'endroit est à l'envers, et c'est normal.

Ambroise, que vous commencez à connaître, parce qu'il fait beaucoup parler de lui actuellement, a touché le pot de sel sur la table. Je lui ai dit de le poser, d'abord parce que je n'aime pas que les enfants jouent avec les objets après les repas (pendant non plus d'ailleurs, mais je n'ai pas de souci pour cette phase du repas, ils ne boudent jamais leur assiette, et sont trop occupés à remplir leur estomac d'adolescent), ensuite parce que je redoute toujours une catastrophe (verre renversé par mégarde, dispute pour avoir l'objet en question...). Je lui ai fait signe de le poser, puis j'ai eu mon attention attirée sur l'autre côté de la table (pour les places à table, voir ICI, ICI et ICI nos dilemmes).

Lorsque j'ai à nouveau pu regarder en direction d'Ambroise pour voir s'il avait bien obéi, j'ai juste pu entendre un chuchotement "Excuse-moi, maman", et vu que le fond était enfoncé...












Voilà pourquoi l'endroit est dorénavant à l'envers.


Tout allait bien jusqu'à ce que, pas plus tard qu'à midi, Augustin attrape le pot, le retourne pour l'avoir dans le bon sens et ... on a récupéré ce qu'on a pu ! Heureusement, il n'y avait pas trop d'eau répandue à ce moment du repas !


jeudi 14 juin 2012

Remerciement

Ambroise va prendre congé de son professeur de trompette (*). Après quatre années d'enseignement, ce cap est difficile à franchir pour les deux. Le professeur regrette de voir partir un élève qui a bien travaillé et qui commence à aborder des pièces intéressantes, l'élève a bien le sentiment que son professeur aurait encore pu lui apporter beaucoup.

Nous avons voulu le remercier pour ces années de bonheur, en lui offrant le "premier apéritif des vacances".

C'est tout simple : un saladier aux couleurs vives, une bouteille sympa, un paquet de serviettes en papier aux belles couleurs de soleil, des Bretzels, des olives et des Tucs. Une petite carte pour exprimer nos remerciements, et un joli papier-fleuriste pour agrémenter le tout. 








C'est tout simple, mais la joie de le recevoir a été grande.


(*) Il rejoint le reste de la famille dans une autre école de musique, ce qui nous donne droit à des réductions sur les frais d'écolage...





lundi 11 juin 2012

La NASA en détails

A présent que mon blog a retrouvé tout son potentiel, je peux à nouveau écrire des billets sans me trouver confrontée à des situations pénibles.

J'avais envie de vous raconter par le détail la façon de construire une fusée terrible. Vous avez pu voir le film ICI. Il ne manque plus que les explications pour qu'à votre tour vous puissiez vous amuser deux après-midi entières.

En premier lieu, il faut un savant fou (Ambroise), secondé par un assistant fou (Anselme). L'assistant fou a imaginé qu'un savant fou se devait de vivre dans le désordre et la pagaille. C'est pourquoi il a disséminé un peu partout, autour de la rampe de lancement, des seaux en plastique, un vieux tuyau d'aspirateur, une pelle, et quelques outils. Ce souci du détail n'entrave en rien la bonne marche de la fusée, ce qui veut dire que vous pouvez vous en passer. Inutile de dépecer votre aspirateur...

Préparer la rampe de lancement : un piquet de tomates (il m'avait pourtant affirmé en me plantant mes piquets qu'il n'y en avait plus de grands ! Manifestement celui-ci était déjà réservé à un autre usage !), un morceau de gouttière. 

Deux bouteilles en plastique dont les fonds ont été coupés et qui ont été scotchées ensembles. 
Facultatif : ajouter un parachute fabriqué avec un sac poubelle 10 litres très fin et de la ficelle de cuisine (celle qui restait du fameux serpent à la Niki de Saint Phalles)
On introduit la bouteille, goulot ouvert vers le bas dans la gouttière.


Le socle est fabriqué en bois. Sur les côtés, Ambroise a ajouté de longues piques pour permettre de le fixer au sol. Le capuchon de la bouteille a été vissé au milieu du socle, et l'extrémité du tuyau de la pompe à vélo traverse le capuchon.

L'assistant fou aide Ambroise à remplir la bouteille à moitié.

Ambroise vise la bouteille sur son bouchon.

Il enfonce le socle dans le sol.

Il remet le parachute en place, parce qu'il a glissé lors des opérations précédentes.

A présent, opération délicate qui consiste à passer l'extrémité d'une ficelle dans une encoche prévue à cet effet sur le goulot, et à tourner la ficelle autour dudit goulot.

La ficelle est délicatement tendue.

L'extrémité de la ficelle est posée à quelques mètres de là, parce que le carburant (l'eau) a tendance à sortir un peu rapidement au moment du tir !

Tout est en place. Ambroise pompe, puis s'enfuit en criant à l'assistant fou de tirer sur la ficelle. A ce moment la ficelle fait tourner la bouteille et la dévisse. La pression emmagasinée fait exploser la fusée qui jaillit à près de 15 mètres au-dessus du sol. Pour la version animée, voir ICI.

On peut apercevoir la fusée et son parachute juste derrière le fil électrique.

Le savant fou et son assistant fou à l'oeuvre.

La fusée qui a raté son atterrissage. 

En guise de parachute, on peut aussi prendre un vieux parapluie. La toile est idéale pour ce genre d'opération, d'autant que la forme est particulièrement adaptée. Ambroise qui a de la mémoire a imploré sa maman de lui donner un parapluie cassé (pourtant, même sans le bout du manche, il rendait encore de bons services... il en rendra d'autres dorénavant !)

A propos, je pense qu'au programme de révisions du brevet est inscrit l'art de faire des cerfs-volants. Il en a déjà réalisé deux magnifiques. Dès qu'il y a un brin de vent, je fais des photos...



Je suis réconciliée avec blogger !

Hier, je criais mon désespoir sur la planète ! Une amie compatissante Sécotine est venue à mon secours. Je lui ai envoyé mes codes, et 5 minutes plus tard, elle me dit que tout est arrangé :



"Tu avais 2 comptes google associés au même blog, l'un en administrateur, et l'autre en simple auteur. J'ai mis les 2 en admin et quand je me connecte, je trouve tous tes petits !"


Et de fait, tout fonctionne à nouveau. C'était si simple, j'y ai passé tant d'heures... L'informatique n'est vraiment pas ma spécialité, je ne peux m'en servir que lorsque tout fonctionne.



Merci Sécotine !

samedi 9 juin 2012

Overdose de Blogger

Je craque !

J'ai un blog depuis un peu moins d'un an. Tout fonctionnait bien jusqu'à ce qu'un petit malin décide de modifier l'apparence du blog, sous prétexte d'une meilleure compréhension. Je ne comprends pas bien cette volonté de changer pour le seul plaisir de changer.

Je me trompe, ces changements n'ont pas apporté d'amélioration, mais au contraire, ils ont bloqué tous mes accès au tableau de bord de mon blog.

Plus moyen d'avoir accès à la présentation, aux statistiques, aux commentaires, à la liste des messages. Je peux uniquement poster des messages sans plus rien gérer.

Tout est devenu compliqué : poster une photo, une video... Lorsque je change la casse des mes lettres, seule une partie du texte est prise en compte, des paragraphes entiers restent noirs avec une police médiocre.

J'ai passé des heures sur Internet pour trouver des solutions. Je me suis inscrite à des forums pour exposer mon souci, mais je n'ai eu aucune réponse. Et surtout, j'ai essayé de prendre contact avec Blogger pour chercher une solution à la base. Pas moyen de pouvoir exposer des doléances. Les seules questions traitées "avec un délai prévisible très long" m'a dit le mail de réponse automatique reçu seront seules qui traitent de la confidentialité.

Avoir un blog sans pouvoir communiquer avec les lecteurs de façon simple n'a aucun intérêt pour moi.

Alors, je fais appel à vous :
- Avez-vous une solution ?
- Avez-vous un début de solution ?
- Avez-vous une idée de solution ?

- Savez-vous comment on transfert un blog chez un autre serveur ?
- Qui est satisfaite de son serveur ?

N'hésitez pas à laisser votre message dans les commentaires, ou à m'écrire directement en cliquant sur la case en haut à droite de mon blog "pour me contacter".


Le choix du prénom

Aleth rentre de son job d'été qu'elle passe chez un pépiniériste. L'équipe est sympa, l'ambiance à la franche rigolade. Et voilà que l'un s'écrie : "Aujourd'hui je vais t'appeler Françoise, n'est-ce pas que c'est moche comme prénom ?" Il s'étonne du manque de réactivité d'Aleth qui ose avouer "C'est le prénom de ma mère !"
Gloup...

Elle nous a raconté cette anecdote à table, au dîner. J'ai ri.

Et c'est alors qu'Amélie ose avouer : "Lorsque j'ai passé le BAFA, on m'a proposé de m'appeler Françoise lors d'une veillée, pour que ça fasse bien ridicule". Là encore, il y a eu comme un froid lorsqu'elle annoncé qu'il s'agissait du prénom de sa mère.

J'ai encore plus ri. Me voilà classée dans les vieilles avec un prénom d'arrière-grand-mère !!!