Des nœuds dans mon fil

jeudi 27 août 2015

Creavea et sa rubrique "patrons"

Courant janvier, la société Creavea m'avait contactée pour me proposer un patron en échange d'un article. J'avais déjà collaboré avec eux pour du fil à coudre, l'expérience avait été concluante ce qui m'a incitée à donner mon accord.

Après avoir choisi mon patron sur leur site (ICI), j'ai indiqué que je souhaitais le modèle de robe droite Burda :



 

Mon interlocuteur m'a signalé qu'il avait fait le nécessaire, et j'ai attendu, attendu, le patron n'est jamais venu. Entre deux cours, j'ai repris contact pour expliquer que manifestement la voie postale n'était pas la plus efficace entre la France et la Suisse. Qu'à cela ne tienne, un deuxième patron m'a été envoyé. Figurez-vous que le résultat a été le même : rien dans ma boîte aux lettres.

En juin, après mes examens, très intimidée, mais ne sachant comment faire, j'ai une fois encore annoncé que je n'avais rien reçu. "Je fais une nouvelle tentative". Mais cette fois, j'ai donné mon adresse en France. Le lendemain, le patron m'attendait dans ma boîte aux lettres. C'est donc un mystère non résolu que ces deux patrons disparus.

La leçon à tirer de cette mauvaise expérience profite à Creavea : un personnel patient, rapide, un envoi soigné, un interlocuteur fiable et confiant. Pour une vente à distance, ce sont des critères qui sont précieux à mes yeux.

Quant au patron lui-même, l'entreprise Burda est suffisamment connue pour ne pas avoir besoin qu'on en parle. J'ai été étonnée néanmoins de découvrir que le papier était blanc, plus fin que celui que je connaissais, et que les indications étaient bien plus lisibles que sur les anciens patrons. Je n'ai pas suivi les explications de montage parce que la robe était toute simple et que j'avais choisi de placer la fermeture-zip sur le côté et non pas dans le dos. Elle est entièrement doublée à l'aide d'une chute de tissus qui date de plus de 25 ans !




Mes enfants ont admiré la couleur bleue d'une exclamation qui me semblait être un compliment : "Enfin ! maman ! tu n'as pas choisi le tissu rose !"

 

vendredi 21 août 2015

C'est donnant donnant.

Après une belle matinée et un pique-nique dans la forêt, Anatole, Ambroise, Augustin et moi sommes passés par le Supermarché pour y faire l'emplette de cartouches de stylo à encre. Je salue les dames de l'accueil et entre d'un pas alerte. J'entends "Madame, Madame", mais je ne me retourne pas, ayant bien compris que la cerbère de service (elle est toujours très désagréable) en voulait à mon sac à dos. Malheureusement, les enfants se sont retournés et m'ont signalé les appels.
 
- Oui ?
- Donnez-moi votre sac.
 
C'était dit d'un ton péremptoire. Et ça m'a agacée. La politesse aurait aidé à ce que je sois plus coopérante. Je lui ai répliqué que je n'avais pas l'intention de voler et lui ai lancé mon sac sur le comptoir.
 
- C'est le processus habituel.
- Je n'étais pas au courant, il n'y a pas d'écriteau.
 
Je cherche les cartouches avec Anatole, je réfléchis à la suite des évènements, me demande comment je vais faire à la caisse, si je vais envoyer la caissière chercher mon sac à dos contenant mon porte-monnaie à la caisse centrale. Mais je ne voulais pas la mettre dans l'embarras, j'ai décidé de me débrouiller toute seule. 
 
Je rappelle les garçons, leur dit que nous allons quitter ce magasin où nous sommes si mal accueillis, je me dirige vers le comptoir et d'un ton très sec :
 
- Donnez-moi mon sac, s'il vous plait. Et j'espère que vous n'avez pas volé mon porte-monnaie.
 
Là, vous auriez vu la tête horrifiée de la mémère : elle était furieuse et m'a demandé de ne pas l'insulter !
 
- C'est pourtant ce que vous avez fait avec moi en me suspectant de vol dans le magasin. Je vais immédiatement vérifier que vous n'avez rien touché et que tout est en ordre.
 
J'ouvre mon sac, vérifie son contenu, clame que ça a l'air bon, et je tourne les talons. Mes garçons m'ont assuré qu'ils ne me connaissaient pas.
 
J'espère qu'elle ne me reconnaîtra pas, demain, lorsque j'irai acheter les cartouches d'encre avec Anatole !
 
 

mercredi 19 août 2015

Agenda familial, LA solution !

Eureka, j'ai trouvé !
 
J'ai passé des heures sur Internet.
 
Choix 1: un agenda partagé Google.
 
Résultat : un administrateur, autant d'agendas que de participants qui sont tous des utilisateurs. Si on ne clique pas les bonnes cases, l'évènement n'apparaît pas. Bref, chacun doit inviter tous les autres et c'est le bazar assuré.
Choix abandonné.
 
Choix 2 : les autres agendas partagés gratuits.
 
Résultat : Ils ne sont pas gratuits. Lorsqu'enfin on accède aux conditions générales, il faut les lire jusqu'au bout pour découvrir que seul le téléchargement est gratuit. Ensuite il faut payer, c'est une mensualité qui dépend du nombre d'utilisateurs. Comme nous sommes huit, c'est une fortune à la fin de l'année.
Choix abandonné.
 
Choix 3 : un agenda Google.
 
Après longue réflexion, j'ai opté de la façon suivante (ça fonctionne bien, j'ai testé) :
 
J'ai créé une adresse mail : famille.d'Alphonsine@gmail.com.
J'ai choisi un mot de passe.
Associé à cette adresse, il y a un agenda Google. J'ai donc envoyé un mail à Monsieur Alphonse et à tous les enfants (enfin ceux qui ont une adresse) pour leur donner le nom du mail ainsi que le mot de passe. Je leur ai désigné à chacun une couleur (ce qui me fait penser que j'ai oublié d'en choisir une pour moi).
 
A partir de là, chacun est administrateur et peut inscrire ou enlever n'importe quel évènement. Chacun peut agir de n'importe où. Et chacun peut voir à l'instant T + 3 secondes ce qui vient d'être noté, même si on est à deux sur la page. Inutile de réactualiser, le changement s'inscrit directement.
 
Choix retenu !
 
 
 

lundi 17 août 2015

Tag de l'été

 
105546294
 
Tagguée à la fois par Ma' et par Aliénor, il est temps que je rende ma copie !
 
11 choses sur moi que vous ne savez pas encore... Que puis-je bien vous raconter ?
 
1. J'aime les études.
2. Je déteste faire les bagages.
3. J'aime le café.
4. Je déteste la réglisse.
5. J'aime marcher.
6. Je déteste courir.
7. J'aime la nature.
8. Je déteste les magasins.
9. J'aime le silence.
10. Je ne déteste pas l'agitation des enfants autour de moi.
11. J'aime les amies bloggueuses, et je me réjouis à chaque fois que je peux faire connaissance en vrai avec l'une d'elle.
 
Répondre à 11 questions :
 
 
1. Quel est ton plus beau souvenir ?
 Incontestablement le jour de mon mariage.
 
2. Tu préfères les pays chauds ou les pays froids ?
Les deux : les pays chauds parce que j'aime avoir chaud, les pays froids parce que leur beauté épurée m'attire (mais à condition de me promettre que je serai habillée chaudement !) 
 
3. Quelle chose ne jetterais-tu pour rien au monde ?
Aucune. J'arrive à tout jeter, et je garde dans mes souvenirs ce qui est nécessaire.
 
4. Le genre de musique que tu écoutes ?
Le silence. Je le déguste jusque dans ses moindres détails.
 
5. Ton plus chouette souvenir d'école ?
J'étais en Grande Section de maternelle, et la maîtresse avait accroché ma peinture d'un chat noir en évidence dans le couloir. Il était magnifique. Et d'ailleurs, je suis même capable de le reproduire, parce que je n'ai absolument pas progressé en dessin !

6. Un truc qui te rend dingue ?
Les enfants qui vident le lave-vaisselle et rangent les ustensiles et la vaisselle n'importe comment. Je ne supporte pas de devoir ouvrir tous les placards et tous les tiroirs pour retrouver ce dont j'ai besoin !

7. Tombes-tu souvent malade ?
Très rarement. Le luxe maintenant que les enfants sont plus grands, c'est que les rares fois où je sombre dans la maladie, je peux me coucher, et je suis plus rapidement sur pied !
 
6. Voyageuse ou casanière ?
Les deux. J'adore voyager, j'aime également rester chez moi.

8. Un livre pour enfant que tu adores ?
Fifi Brindacier, et Heidi.

9. Que vas-tu demander pour ton anniversaire ?
Il y a d'abord Noël !!!

10. Le cadeau le plus insolite que tu aies reçu ?
 Des poissons rouges pour notre mariage !
 
11. La chose la plus folle que tu aies faite ?
J'avais 12 ans, j'étais dans le grenier chez des amis. L'escalier d'accès arrivait au milieu de la pièce, mais ne comportait pas de balustrade. Je venais de voir un film sur une aveugle qui marchait sur une poutre pendant la révolution française. C'était fantastique. J'ai voulu faire comme elle : je me suis mise dos à la fosse (du côté le plus profond naturellement), et j'ai compté 10 pas. Je me suis retournée, j'ai fermé les yeux, et j'ai marché. Je me suis retrouvée à 4 mètres du trou. J'ai donc recommencé en me convainquant qu'il fallait avoir confiance, et refaire la même longueur de pas pour arriver pile au bord du précipice. J'ai eu tellement confiance que je me suis retrouvée un étage plus bas. J'ai été bien choquée...

 
 

Agenda familial

Voilà plusieurs heures que je recherche un agenda électronique familial sur internet. Nous n'arrêtons pas de faire coïncider nos agendas respectifs. Albert se lasse de nous faire parvenir plusieurs fois les mêmes dates de mêmes vacances ou des mêmes examens. Anatole a une activité à placer le week-end et doit interroger à droite et à gauche. Je demande dix fois de suite à Antoinette à quelle heure elle a rendez-vous...
 
J'ai essayé avec Google Agenda. L'utilisation n'est pas facile du tout lorsqu'on doit se retrouver à 8 sur un agenda. Il faut déjà inviter tout le monde, et chacun doit le faire. Il faut penser à cliquer sur "visible par tous" pour que l'activité soit effectivement consultable par tous.
 
Bref, auriez-vous connaissance d'un agenda familial répondant aux critères suivants :
- tout le monde est administrateur et peut ajouter ses activités sur la date concernée.
- tout est visible par tous, et pour tout.
 
Les gadgets comme les alarmes et autres fantaisies ne sont pas utiles. En fait, il me faut l'équivalent d'un grand panneau sur lequel tout le monde peut écrire, et que tout le monde peut consulter à distance. Et gratuit en plus, bien entendu !

J'oubliais : à l'exception de Monsieur Alphonse, nous n'avons pas d'Iphone. Il doit donc être consultable par la voie de nos ordinateurs !
 
Pour les détails, je conserve mon agenda papier sur lequel je peux noter les adresses, les choses à faire, celles à ne pas oublier, je scotche les reçus de cordonnier. Il m'est indispensable, mais ne suffit plus à gérer la vie de famille !
 
J'attends vos idées avec impatience, et je vous prépare un compte-rendu des magnifiques vacances que nous avons passées ! Merci par avance !