Des nœuds dans mon fil

jeudi 9 mars 2017

L'opticien

Lorsque je suis en vacances, je passe mon temps dans mon véhicule terrestre à moteur. Ca me fiche dans une humeur des plus catastrophiques. J'essaye de cumuler et regrouper les trajets, mais rien n'y fait. 

La semaine dernière, j'ai donc accompagné Augustin chez l'opticien dès le lundi : il avait des lunettes de bébé, il était temps que je remarque qu'il avait grandi et besoin de lunettes conséquentes.

L'opticien est grande gueule. Il se veut super détendu, super cool, super je te tape dans le dos mais tu ne fais pas de même. C'est tout juste s'il ne tutoie pas la terre entière. Je déteste, mais comme il est le seul à 10 km à la ronde, il a des clients inconditionnels. Heureusement que le personnel est vraiment complaisant. Ceci dit, il n'est pas méchant, il est serviable, mais un peu pénible.

Il a examiné la vue d'Augustin, puis apporté des montures. Le choix a été vite fait (un peu moins vite qu'avec Albert qui prend invariablement la première monture qu'on lui propose). J'ai suggéré de prendre une photo pour montrer aux heureux qui pouvaient rester à la maison la nouvelle tête de leur fils/frère. "Et tant qu'à faire, pourriez-vous lui donner la paire orange pour la photo ?"

La réponse a fusé : "Oui, vous êtes assez débile pour ça". C'est qu'il était en forme, l'opticien du lundi ! Nous avons pris rendez-vous pour le jeudi suivant pour récupérer la paire avec les verres. Cette fois nous avons été servis par une vendeuse charmante qui nous a avoué son rêve le plus secret : ouvrir un magasin d'optique sous la bannière du SuperU, de sorte que l'enseigne affiche : Optic'U.

J'ai eu mon café, simplement en répétant à l'opticien qu'il m'avait dit que j'étais débile ! Il me devait bien une consolation. La vendeuse qui s'est enquis de la raison de mon café m'a conseillée la prochaine fois d'exiger du champagne... je trinquerai avec elle !


6 commentaires:

  1. J'aime beaucoup le ton détaché que tu arrive à garder en racontant tes mésaventures avec cet opticien qui n'est pas aux petits soins !
    quant au rêve secret de la "vendeuse charmante", il est... charmant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups, "arrive" avec un esse, bien sûr :(

      Supprimer
    2. Aucun mérite, je le pratique depuis des années. Encore une fois, il n'est pas méchant, juste grande gueule. A partir du moment où on l'accepte comme il est, les choses se passent mieux.
      Mais j'aime bien son café (il a des capsules bidules), alors tout moyen pour en profiter est bon !!!

      Supprimer
  2. J'hallucine!! De mon coté (avec 3 p'tits gars à lunettes j'en suis grande consommatrice!) j'ai un opticien copain qui est très arrangeant, mais avec des délais treeeeesssss longs. Comme en plus il n'est pas à coté, c'est assez pénible mais la dernière fois que je suis allée ailleurs j'ai compris le prix à payer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais un opticien formidable à Strasbourg, mais lorsqu'on habite à 35 km de son opticien préféré, c'est assez délicat d'aller faire redresser les lunettes achetées ailleurs chez l'opticien du coin. Celui-ci est à 5 mn de chez moi, je peux me garer devant la boutique, ou tout près, c'est idéal.

      Supprimer
  3. Je n'aime ni les grandes gueules ni les obséquieux mais il faut faire avec ce qu'on a, en effet. je retourne chez Monsieur Courbettes car il me traite comme une reine depuis l'unique fois où j'avais pu choisir une monture... de luxe. Il est gentil d'espérer...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.