Des nœuds dans mon fil

dimanche 18 juin 2017

Une société fondée sur le travail ne rêve que de repos (agenda ironique de juin)

Une société fondée sur le travail ne rêve que de repos.

C’est le commencement. Chaque fois c’est pareil.
Il vient, apparaît avec vélocité,
Puis reste là, céans, ne veut plus nous quitter.
On dirait qu’il nous aime et que tout l’émerveille.

Il attend quelques mois, les gens savent qu’il veille.
Puis à son habitude il revient nous hanter.
Mais quand enfin il part, c’est sa spécialité,
Il disparaît et fond comme neige au soleil

Le repos revenu est une ode à la joie,
Tous ce que l’on était revient comme autrefois.
Nous profitons enfin, c’est une délivrance.

C’est un plaisir certain d’avoir du temps pour soi.
Plus besoin d’y penser et à la prochaine fois !
Le temps des examens ? Fini c’est les vacances !


******

Pour l'agenda ironique de juin, par Anatole qui participe pour la première fois avec un sonnet en alexandrins !

7 commentaires:

  1. Anatole voit les examens comme un objet (lourd et encombrant) qui heureusement n'est que de passage ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Anatole, un sonnet, rien que cela! Et quel sonnet! Je suis d'accord, les examens: un objet lourd qui casse les orteils en tombant. Mais après, quel délice, quelle satisfaction du reposé mérité, du travail accompli!

    RépondreSupprimer
  3. Un sonnet pour les examens; je me le répèterai lorsque je passerai un examen plus redoutable que l'intellectuel; j'ai nommé le médical.
    Ces vers sont si beaux, qu'ils réconfortent de tous les maux.
    Merci de ta participation réussie.

    RépondreSupprimer
  4. Un sonnet pour les examens! Après il y a le sonnet qui célèbre les vacances que je souhaite belles et pleines de surprises. Bises alpines

    RépondreSupprimer
  5. Waouh bravo Anatole, c'est vrai que ça peut être une hantise puis une délivrance cette période juin-juillet.

    RépondreSupprimer
  6. Anatole, mais qui s'est celui-là ? Ca se passera pas comme ça, et puis sa bagnole, les gars, elle est drôlement bizarre, les gars ! C'est quoi ce qui est indiqué "en partenariat avec une marque ou une société ? Joli sonnet ceci dit mais quand même je m'interroge...Et puis fallait y penser au poème sur le travail...

    RépondreSupprimer
  7. Par deux fois une marque m'a demandé d'écrire un article, mais sans préciser qu'il s'agissait d'un partenariat. J'estime le procédé inélégant et peu honnête vis-à-vis de mes lecteurs. Dans ces articles je transforme les pseudonymes de mes enfants : ils passent du prénom en "A" au prénom en "E".
    Anatole est mon 4ème enfant, et 2ème garçon... Il n'a jamais travaillé autant que les dernières semaines, parce qu'en Suisse la Maturité (baccalauréat) se déroule avec de nombreuses évaluations écrites, toutes doublées d'un oral. Il en voit enfin le bout, dernière épreuve mercredi.

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.